Il y a vingt ans, Cancellara !

Comme beaucoup de jeunes coureurs talentueux, Fabian Cancellara s’est révélé tôt et a marqué le TPV de son empreinte. Dès les juniors, l’athlétique Bernois (1m85 et 76 kg à l’époque) a fait parler sa puissance et l’épreuve vaudoise aura largement contribué à lancer sa formidable carrière. « On a tout de suite senti qu’il allait devenir un grand ! », confirme aujourd’hui Willy Schweizer, encyclopédie vivante du vélo et longtemps responsable du parcours.

En 1998, à 17 ans, il s’est classé 3ème du classement final à 48 secondes du Zougois Grégory Rast, à égalité avec le Russe Kolobnev. Au sein de l’équipe de Suisse dirigée par le Fribourgeois Yvan Girard, il est déjà très à l’aise et gagnera deux étapes, Lausanne-Gland au sprint devant 68 coureurs, bien emmené par un autre Suisse, Michael Albasini (4ème final), et contre la montre à Bex, avant de confirmer brillamment en fin de saison lors des championnats du monde à Valkenburg (médaille d’or du chrono juniors).

Grâce à ses performances, Fabian Cancellara commence à étoffer sa carte de visite sur le plan international. Ses qualités physiques impressionnent et, en 1999, il parvient de haute lutte à inscrire son nom au palmarès du TPV après avoir enlevé, à Lausanne, ceint de son maillot de champion du monde de la spécialité, le prologue organisé pour la première fois, puis le chrono de Roche devant le Polonais Rutkiewicz. Celui-ci sera son dauphin (à 35 secondes) sur le podium final de la 31ème édition.

Entre temps, victime d’ennuis intestinaux au départ d’Assens, le jeune Fabian a dû serrer les dents dans la montée vers Villars-sur-Ollon mais, bien soutenu par l’équipe de Suisse, il est parvenu à sauver son maillot jaune. Il le ramènera finalement à Lausanne où le Français Fresquet obtiendra sa deuxième victoire au sprint. Cancellara a été leader de bout en bout et s’affirme déjà comme un sujet d’avenir dont on reparlera. Et pas seulement parce que quatre mois plus tard il obtiendra, à Vérone, un second titre de champion du monde juniors du contre la montre.

Désormais la carrière de Fabian Cancellara est bien partie. Le TPV a été sa rampe de lancement et a révélé au monde cycliste ce coureur exceptionnel qui deviendra l’un des champions professionnels jusqu’en août 2016, date de son retrait des pelotons, à 35 ans.

B.Duboux, 21.3.2019 (avec la collaboration de Willy Schweizer)

Dans le programme du TPV 2006, Presse 1, Presse 2, Presse 3