Marc Hirschi champion du monde !

Exceptionnelle performance de l’équipe de Suisse M23

Les Suisses ont fait la course avec un rare esprit d’équipe et c’est Marc Hirschi qui l’a gagnée ! Champion du monde des M23 à Innsbruck, l’espoir bernois, après avoir déjà été sacré champion d’Europe sur route il y a deux mois. La réussite parfaite à 20 ans pour l’ancien vainqueur du Tour du Pays de Vaud 2016. Incroyable mais vrai ! Un début de carrière qui témoigne bien des évidentes qualités physiques du vainqueur mais aussi de son esprit d’initiative. Car, c’est en attaquant dans une descente, à 9,5 km de l’arrivée, que Marc Hirschi a surpris le Finlandais Hanninen et le Belge Lambrecht qui l’accompagnaient en tête de la course. Après le passage au sommet de la dernière difficulté, alors qu’il restait 14 km à parcourir, le trio comptait à peine 20 secondes d’avance sur l’Ukrainien Padun, distancé, lequel allait être rejoint par un autre Suisse, Gino Mäder, révélation du dernier Tour de l’Avenir et finalement 4ème. Mais le trio d’attaquants ne serait plus revu jusqu’à la ligne, et encore moins le futé Marc Hirschi, vainqueur en solitaire au prix d’un magnifique effort.

Photo: Sirotti.

L’équipe de Suisse a signé une performance collective tout à fait exceptionnelle. Dimitri Bussard et Joab Schneiter ont été les premiers en action. Puis, après avoir laissé Danois et Belges imposer leur rythme, les Suisses sont partis à quatre après la mi-course dans une échappée à sept ! avec Lukas Rüegg, Patrick Müller, Marc Hirschi et le remuant Gino Mäder qui semblait le mieux armé pour jouer les premiers rôles. Une présence qui avait de quoi impressionner l’opposition à l’exception du favori belge Lambrecht, lequel sera à l’origine de l’attaque décisive dans la dernière ascension. Seuls pouvaient lui prendre la roue au bon moment le Finlandais Hanninen et Marc Hirschi, dont le réflexe en dit long sur son sens tactique.

Comme l’a fait le phénomène belge Remco Evenepoel chez les juniors (18 ans), Marc Hirschi a fait coup double cette saison avec les titres européen et mondial sur route M23 ! La comparaison s’arrête là, même si les deux jeunes lauréats ont déjà signé leur contrat professionnel pour la saison 2019 : Evenepoel avec Quick Step, Marc Hirschi avec Sunweb, la formation du Hollandais Tom Dumoulin, entre autres. Une réussite peu commune qui offre à tous deux des perspectives d’avenir prometteuses mais il reste encore des paliers à franchir avant d’accéder à la grande notoriété, même si jusqu’à présent tout semble s’enchaîner dans la facilité.

Suite à ce nouveau triomphe de la relève helvétique, il nous revient à l’esprit les paroles de Daniel Gisiger, le coach national des juniors, au TPV 2016 : « Avec Mäder, Bissegger, Patrick et Reto Müller, Hirschi et compagnie, on a rarement eu en Suisse une génération aussi douée ! »

Bertrand Duboux, 28.9.2018